Cartignies

Cartignies

Le 23 avril 2010

           Conférence du  Vendredi  23 avril 2010  à Cartignies

                                  La presse

   

                                Albert au court de son intervention

 

Dans le cadre du 65e anniversaire de la libération des camps nazis et de la Journée nationale  du souvenir de la déportation, une conférence était organisée à la salle des fêtes, à l'initiative d'Albert Meresse de Fesmy-le-Sart, originaire de Cartignies.

Cette conférence à laquelle s'était associée la municipalité avait voulu donner de l'éclat car quatre enfants de Cartignies sont morts en déportation. Elle réunissait des descendants d'anciens résistants, une bonne représentation de la population et les enfants des écoles.

Albert Meresse qui est maintenant un des derniers témoins de cette époque et qui a perdu son père et ses deux frères morts en déportation, avait été accueilli par M. Ratte, maire et son adjoint M. Noel

Et c'est avec plaisir aussi que M. Meresse a accueilli son amie Nelly France Ducatel, présidente du comité départemental des résistants volontaires de la Résistance du Pas-de-Calais.

Projeté sur écran par Alain Harbonnier, directeur d'école en retraite, passionné de mémoire sur la Résistance, un texte très documenté de M. Meresse allait être simultanément commenté par celui-ci avec l'aide de M. Noel qui en donna lecture. Des questions posées par l'assistance et notamment par les écoliers, donnèrent lieu à des débats très intéressants.

Fut notamment évoqué le début du dernier conflit mondial où une partie du village dont les écoles furent incendiées par la Cinquième colonne, cette avant-garde infiltrée par l'ennemi à l'insu de la population. L'évacuation de celle-ci que provoqua la ruée brutale des blindés allemands à travers la Belgique et ensuite notre territoire jeta massivement nos compatriotes sur les routes de l'exil pour chercher refuge en Normandie et dans le centre de la France.

Suivit l'occupation qui engendra bientôt une misère que les générations actuelles ne peuvent se représenter.

À l'issue de la conférence, il appartint au maire du village de remercier M. Meresse pour son travail de mémoire qu'il effectue depuis maintenant 34 ans. Mais aussi pour le rôle de premier plan qu'il n'a cessé de jouer dans la présentation du souvenir, de la lutte menée dans nos régions par la Résistance et plus particulièrement, bien entendu des martyrs d'un village qui mérite bien d'être qualifié d'exemplaire et de patriote.

 



07/04/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres